Quelques préconisations pour intégrer l’ergonomie web en entreprise

25 octobre 2011

La place de l’ergonomie web dans le processus habituel de gestion de projet est bien souvent trop discrète dans les entreprises / agences web. Voici donc quelques recommandations et actions à entreprendre pour essayer d’améliorer les choses. Certaines sont beaucoup plus ambitieuses que d’autres mais restent néanmoins toujours intéressantes à rappeler.

  • Le processus de gestion de projet doit être revu pour laisser une place plus important à l’ergonomie. Cette place doit également être présente dès la phase d’avant-vente. En tout et d’après les dire de Nielsen « l’ergonomie doit prendre environ 10% du budget total » ; d’après nos experiences, l’ergonomie doit représenter environ  4% du budget total en phase d’avant vente et environ 6% en phase de facturation. Bien entendu, tout cela dépend du projet, c’est une estimation générale.
  • Une autre action, serait de mettre en place un référentiel précis recensant les projets gagnants en terme d’ergonomie (même les plus minimes) : client, projet, ce qui a été fait et pourquoi, définition des différentes étapes d’ergonomie, etc. Les références permettent d’avoir une réelle valeur ajoutée face aux concurrents et prouvent l’importance de ces actions parfois peu comprises chez le client.
  • Si l’entreprise possède un blog, n’hésitez pas à écrire un article sur l’ergonomie 1 fois par mois.
  • Dans l’ergonomie, l’a peu près n’est pas permis. Il est nécessaire de constituer une base de veille en interne recensant des études de cas, des articles, des ouvrages etc… Une base de travail utile pour chaque employé.
  • Afin de gagner en visibilité, et gagner de nouveaux contacts facilement, participer activement à des événements web, ux, grâce à des partenariats, des interventions dans les salons… Il ne faut pas hésiter à proposer de nouveaux points de vus, de nouveaux ateliers au public pour faire parler de soi dans ce domaine.
  • Intégrer une salle ‘lab’ au sein de ses propres locaux est un bon tremplin en terme de crédibilité. Certes, cela peu paraître prétentieux pour une agence web mais ceci dit, ce n’est pas quelques chose de difficile à mettre en place. Il suffit d’une pièce au calme avec un ordinateur, une caméra et les différents mécanismes que l’on veut tester. Puis au fur et à mesure, compléter la pièce pour la rendre plus performante. Ce “lab” peut également servir à communiquer en interne pour montrer une situation proche de la réalité.
  • Une autre action serait de créer une équipe “ergonomie/ux” avec un noyau dur et une équipe de renfort avec des montés en compétences rapides. Cela permettrait d’avoir une harmonie dans l’agence et de pouvoir présenter les collaborateurs en tant que tel. Si les personnes touchant à l’ergonomie web sont dispersées dans des métiers autres, tel que graphistes, chefs de projets et développeurs il sera difficile pour elles de se regrouper pour mettre en place des actions plus concrètes. Il est donc plus simple d’avoir une équipe et d’allouer les ressources en fonction des besoins. Le but n’est pas forcement de créer des experts, mais plus de rependre des bonnes pratiques et un savoir faire suffisant en complément de son métier.

La mise en place de ces recommandations se comptent parfois en années avant de se mettre en place et demande un budget parfois conséquent. Cependant il reste intéressant de les écrire noir sur blanc.

 

Crédit image : Web Agency Generation Internet à Nantes