Les bonnes pratiques pour créer des liens

19 juillet 2011

Après un petit moment d’absence, nous allons essayer de reprendre les rênes de ce blog et pour ce faire voici quelques bonnes pratiques à mettre en place pour rendre vos liens plus « utilisables », plus ergonomiques.

Une fois de plus, chaque site internet a ses contraintes et tous ces conseils ne sont pas forcement applicables à chaque site. Ce sont uniquement de bons conseils pour des sites à caractères « populaires »

Les liens sont un moyen pour l’utilisateur de naviguer vers d’autres pages du même site Web, consulter des documents connexes et/ou visiter des sites externes. Les utilisateurs ne devraient pas avoir à deviner ou à frotter la page pour découvrir où ils peuvent cliquer. Afin de maximiser l’affordance perçue de la  cliquabilité, il faut prendre soin de souligner le texte du lien mais pas que…

  • Être soulignés: les liens soulignés sont un standard qui agit comme un repère visuel fort pour connoter la cliquabilité.
  • Mixer les cases. Je n’entends pas par là faire joujou avec une lettre sur deux en majuscules mais une majuscule au début du lien permet d’être plus facilement analyser en tant que « texte différent » par les utilisateurs. Evitez également les liens en majuscule.
  • Prendre soin des ancres: Des instructions génériques telles que « plus », « lire la suite », « cliquez ici » et « savoir plus » (Nielsen parle alors de microcontenu) ne fournissent aucune information aux usagers sur le contenu qu’ils trouvent quand ils cliquent sur ce lien. Utiliser un lien texte qui peut être considéré comme le titre du document dont vous faites allusion. Un article sur l’Importance des ancres a été écrit précédemment sur ce blog.
  • Le bleu est votre ami : Cela agit comme un repère visuel fort à l’utilisateur que le texte est un lien. (règle qui commence à s’essouffler un peu)
  • Le premier lien dans un blog où un article gagnera le plus d’attention, et le taux le plus élevé clic. Donc, assurez-vous que c’est aussi le plus pertinent pour votre article.
  • Ne pas ajouter des gadgets à des liens. Avez-vous vu ces liens qui ouvrent une boîte d’informations lorsque vous survolez? Snap.com, par exemple, offre un tel service. Je suggère de ne pas l’utiliser, il pourrait être amusant une fois, mais il est très ennuyeux très rapidement pour votre auditoire.
  • Ouvrir le lien dans la même fenêtre si elles pointent vers d’autres pages internes du site : Les utilisateurs ont pris pour habitude d’utiliser le bouton retour du navigateur pour revenir à l’endroit où ils étaient. Or quand une nouvelle fenêtre s’ouvre, il n’y a pas de page précédente où ils peuvent aller. Cela provoque la frustration et la désorientation de la plupart des utilisateurs.
  • Changer le roll-over du lien. Cela donne un repère visuel pour une bonne cliquabilité. Cependant contentez-vous d’un changement léger pour ne pas perturber la lecture et encombrer le regard. Évitez par exemple le sur-gras.
  • Indiquer si un lien pointe vers un site externe (cc petit icone)
  • Utilisez des couleurs différentes pour les liens visités et non visités (privilégiez des couleurs vives pour les liens non lus et des couleurs plus ternes et sobres pour les liens déjà consultés).
  • Soyez assez long pour être compris, mais suffisamment court pour éviter l’emballage: ne pas faire perdre de temps à l’internaute en lui glissant des informations inutiles (nom du blog, entreprise…). Il est conseillé que les liens ne dépassent pas les 10 mots pour de meilleures performances (SEO également).

Inspiration via Jacob Nielsenblogoscopedusabilitygeek

Photo via flickr